WiT

Ce qui n'est pas prescris est prohibé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: L'oeil   Mer 25 Oct - 19:04

Pour ma part je trouve ce sujet très intéressant, mais il n'est pas forcément très simple de comprendre tout le fonctionnement. En outre le vocabulaire utilisé n'est pas accessible à tout le monde du fait qu'il faut avoir certaines bases d'anatomie, de physiologie pour ne citer que ces deux matières.
Pour autant je vais essayer d'expliquer de façon le plus clair possible les phénomènes se déroulant au niveau de l'oeil.

Le plan:

Anatomie de l'oeil.
Histologie de l'oeil.
Descriptions des voies visuelles.
Notion de dioptrique oculaire.
Transduction visuelle.

Tout cela étant assez long à expliquer et parfois à comprendre, je ne posterai la suite que lorsqu'il n'y aura plus de questions. Par contre je vous épargnerai les pathologies et l'embrylogie.


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 23:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 19:15

L'oeil:


L'orbite:


En IRM:


L'oeil est l'organe de la vision. Il est de faible volume (6.5 cm3), il pèse 7 grammes, il a la forme d'une sphère d'environ 24 mm de diamètre, complétée vers l'avant par une autre sphère de 8 mm de rayon, la cornée. La paroi du globe oculaire est formée de 3 tuniques :

* la tunique fibreuse
* la tunique uvéale
* la tunique nerveuse

Ces tuniques enferment des milieux transparents :

* l'humeur aqueuse
* le cristallin
* le corps vitré

LA TUNIQUE FIBREUSE.

La tunique fibreuse, externe, se compose de la sclérotique opaque en arrière et de La cornée transparente en avant.

LA SCLÉROTIQUE.

C'est une membrane rigide qui donne sa forme à l'oeil. Devant, elle devient la cornée. Membrane fibreuse, résistante, blanche chez l'adulte, bleue chez l'enfant, jaunâtre chez le vieillard et qui entoure et protège l'oeil à l'extérieur tout en maintenant sa forme. Comme elle est inextensible, les variations de la pression intra-oculaire ne modifient pas le volume de l'oeil. La sclérotique forme ce que l'on appelle couramment "le blanc de l'oeil". Elle est traversée par un grand nombre de petits canaux (artères, nerfs, veines) et, à l'arrière, par une ouverture où passent les fibres du nerf optique et qui s'appelle la lame criblée.

LA CORNÉE.

La cornée constitue la lentille principale du système optique oculaire ; pour que ce tissu puisse remplir sa fonction, il doit être transparent et tout concourt à assurer cette transparence.

La cornée est enchâssée dans l'ouverture antérieure de la sclérotique ; elle est la structure qui a la plus grande sensibilité tactile du corps humain. Elle se compose de 5 couches, son épaisseur totale est d'environ 0,5mm au centre et 0,8mm à la périphérie. Le rayon de courbure de la face antérieure (face en contact avec l'air) est égal à 7,8mm en moyenne.

La frontière entre cornée et sclérotique, appelée limbe, est une zone semi-transparente qui a la particularité d'adhérer à la conjonctive, fine membrane qui couvre la face interne des paupières et la portion antérieure de la sclérotique. Tandis que la cornée est avasculaire, le limbe est richement innervé et vascularisé.

L'innervation sensitive de la cornée (par le nerf trijumeau, V) est très riche au niveau du stroma (sauf dans sa partie postérieure) et l'épithélium antérieur est pourvu de très nombreuses terminaisons nerveuses libres, d'où la sensibilité extrême de la cornée (réflexe cornéen).

LA TUNIQUE UVEALE.

La tunique uvéale, dite aussi uvée, se compose de 3 éléments : l'iris en avant, le corps ciliaire, la choroïde en arrière.

L'IRIS.

L'iris est la portion la plus antérieure de l'uvée ; il est de structure pigmentée, donnant sa couleur à l'oeil et percé d'un trou, la pupille. La contraction ou la dilatation réflexes règlent la quantité de lumière pénétrant dans l'oeil par la pupille. Il est situé dans l'humeur aqueuse entre la cornée et le cristallin, séparant ainsi la chambre antérieure de la chambre postérieure de l'oeil. L'iris est innervé par des fibres du système nerveux autonome qui activent les muscles dilatateurs et sphincters responsables de la dilatation et de la constriction pupillaires.

LE CORPS CILIAIRE.


Le corps ciliaire est représenté par un épaississement de l'uvée situé en couronne derrière l'iris. C'est une série d'environ 80 fins processus radiaires contenant des fibres musculaires lisses et des vaisseaux sanguins.

LA CHOROÏDE.

La choroïde est une couche vasculaire, située entre l'épithélium pigmentaire et la sclérotique. C'est le tissu nourricier de l'oeil. Il apporte l'oxygène et les nutriments dont les cellules ont besoin pour vivre.

LA TUNIQUE NERVEUSE.

La tunique nerveuse se compose de la rétine.

LA RÉTINE.

La rétine est la membrane nerveuse tapissant le fond de l'oeil, c'est une couche neuroendocrinienne, directement en rapport avec le corps vitré. Elle est d'environ 0,25 mm d'épaisseur et de surface à peu près égale à celle d'un petit timbre-poste dans laquelle se trouvent plus de 130 millions de cellules nerveuses. C'est elle qui transforme les rayons lumineux en influx nerveux.

LES MILIEUX TRANSPARENTS:

Les milieux transparents se composent de l'humeur aqueuse, du cristallin et du corps vitré.

HUMEUR AQUEUSE:

L'humeur aqueuse est un liquide transparent qui remplit l'espace entre la cornée et le cristallin, liquide continuellement renouvelé et qui, avec le corps vitré, maintient la pression oculaire. S'il y a trop de pression oculaire, il y a une mauvaise irrigation sanguine de la tête du nerf optique.

LE CRISTALLIN.

Le cristallin est la lentille de l'oeil qui permet la mise au point par sa propriété essentielle qu'est sa plasticité qui lui permet de modifier ses courbures et son indice de réfraction lors de l'accommodation. De forme biconvexe, transparent et mou, il est situé à l'intérieur du globe oculaire. Sa partie antérieure est en contact avec l'humeur aqueuse et sa partie postérieure avec le corps vitré. Il se bombe pour la mise au point d'objets proches. S'il perd son élasticité, il est responsable de la presbytie ; s'il devient opaque, il est responsable de la cataracte. Il est maintenu en place par une série de fibres amarrées au corps ciliaire.


LE CORPS VITRÉ:

Le corps vitré est une masse gélatineuse et transparente, contenant 99 % d'eau et représentant 60 % du volume oculaire. Cette masse est contenue dans une enveloppe transparente, la hyaloïde. Le corps vitré maintient la rétine contre les parois de l'oeil. Avec les années, il devient plus liquide, ce qui fait apparaître ces "mouches volantes" contre un ciel lumineux.

L'oeil est donc constitué de trois membranes : la rétine, la choroïde et la sclérotique, et de trois milieux transparents : l'humeur aqueuse, le cristallin et l'humeur vitrée. Les membranes sont à la périphérie de l'oeil, hétérogènes et opaques (sauf pour la cornée). En revanche, les milieux transparents sont au centre de l'oeil, homogènes et transparents.


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 19:42

Très bonne introduction, je pense avoir pour le moment à peu près tout assimilé, j'aurais peut être des questions de vocabulaire ou de compréhension, par la suite si ça se complique.


Pour le moment 1 question presque HS, afin de savoir en avance l'orientation que va prendre le sujet =D :


Tu dis que les rayons lumineux sont transformés par la rétine ; Je pensais (peut être à tort) que les "rayons lumineux" s'arrêtaient partiellement sur le cristalin, et étaient finalement projetés sous forme de différents type de cônes (couleurs) et de batonnets (luminosité/mouvements) sur la rétine.


C'est un sujet qui me passionne mais ma connaissance en la matière se limitent à ce que doit savoir tout bon infographiste. J'espère donc compléter mon "savoir" grace à ton exposé;

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
The fradou
Maitre archiviste
Maitre archiviste


Masculin Posts : 1623
Age : 29
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là...

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 22:29

Citation :
Tu dis que les rayons lumineux sont transformés par la rétine ; Je pensais (peut être à tort) que les "rayons lumineux" s'arrêtaient partiellement sur le cristalin, et étaient finalement projetés sous forme de différents type de cônes (couleurs) et de batonnets (luminosité/mouvements) sur la rétine.

Ayant quelques bases je vais répondre ce qui me semble juste ^^
Les cônes et batonnets sont les capteurs tapissant la rétiné et pas des formes de signaux.
Ils réagissent aux photons du signal lumineux et créent ainsi le signal electrique qui sera tranmis via le nerf optique.
Le cristallin est une lentille convergente dont le rôle est de faire converger plus ou moins les rayons optiques (accomodation) suivant si ce que tu observes est plus ou moins loin de toi (les rayons lumineux arrivant d'une source proche ou d'une source éloignée n'ont pas la même inclinaison, le cristallin ne doit donc pas se comporter de la même manière quand tu lis un livre ou quand tu regardes à l'horizon pour obtenir une image nette sur la rétine).

En esperant avoir été clair et juste (normalement oui à la deuxième Smile)

_________________
Forum WiT : Top 15 flood
Co-leader du Duo du Flood Infernal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 23:01

Ce que dit The Fradou est juste. Je n'ai pas développé ceci dans cette partie car il ne s'agissait pas d'anatomie.
Pour l'histoire du faisceau lumineux qui ira se projeter sur la rétine, ce sera développé dans la partie Dioptrique. Pour la transformation du faisceau lumineux en signal électrique ce sera développé dans la partie transduction.
Autrement si je peux agrandir ta connaissance en ce domaine ca sera avec plaisir. Si besoin je peux essayer si j'ai le temps de développer l'histologie, ce qui ressemblera à ça :

Le cristallin est un massif épithélial transparent, non vascularisé. Ses cellules se caractérisent principalement par trois points : 1) elles ont la forme de longs prismes hexagonaux tassés les uns contre les autres et à grand axe grossièrement antéro-postérieur ; 2) leur noyau a en général disparu ; 3) leur cytoplasme contient des protéines spécifiques (ou cristallines) synthétisées sur place pendant la différenciation et se présentant en microscopie électronique sous forme de nombreux microfilaments.
La transparence du cristallin repose également sur son absence de vascularisation, mais contrairement à la cornée, il est dépourvu de matrice extra-cellulaire et constitue un massif épithélial plein dont les cellules expriment intensément une protéine particulière : la cristalline.

A vous de décider.

@Fradou: merci d'avoir répondu, n'hésite pas à me corriger si tu vois quelques erreurs par la suite.

Pour compléter l'anatomie voici une coupe histologique: (pour les amateurs d'histologie ce site: http://www.neuropat.dote.hu/histol.htm#General)

Précision quant aux sources: mes cours, quelques cours d'autres facs pour détailler certains points.


Dernière édition par le Mer 25 Oct - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 23:22

Ok ok merci Fradou & Yus.


Tu peux continuer ton exposé Yus, dans la direction que tu veux, voir dans plusieurs directions si tu le souhaite.

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 25 Oct - 23:39

Histologie de l'oeil:

Pour atteindre la rétine visuelle, un faisceau de rayons lumineux doit traverser les milieux transparents de l'oeil (successivement : cornée, humeur aqueuse, cristallin et corps vitré). L'ajustement de la formation de l'image sur la rétine est réalisé par le jeu du diaphragme irien (dont l'ouverture dépend du flux lumineux) et du cristallin (dont la courbure dépend de la distance de l'objet : accommodation). L'ensemble du globe oculaire est limité par une coque de tissu conjonctif fibreux, dense, opaque et vascularisé : la sclérotique, ouverte en avant au niveau de la cornée, avec laquelle elle se continue, et prolongée en arrière par la dure-mère du nerf optique.


LA SCLEROTIQUE

La sclérotique est une coque de tissu conjonctif fibreux, dense, opaque et vascularisé, ouverte en avant au niveau de la cornée, avec laquelle elle se continue, et prolongée en arrière par la dure-mère du nerf optique.

LA CHOROIDE

La choroïde est une mince couche de tissu conjonctif lâche contenant de nombreux vaisseaux sanguins et des nerfs ainsi que des mélanocytes qui lui donnent sa couleur caractéristique. De la superficie vers la profondeur, on distingue 3 couches :

La couche des vaisseaux, qui contient de très nombreuses artères et veines tributaires du système des vaisseaux ciliaires.
La couche choriocapillaire caractérisée par la présence d'un important réseau capillaire dépendant des vaisseaux de la couche précédente.
La membrane de Brüch, qui correspond à une mince couche de microfibrilles collagènes et élastiques recouverte d'un côté par la membrane basale des capillaires de la couche choriocapillaire et de l'autre par la membrane basale de l'épithélium pigmentaire de la rétine.


LA CORNEE


La cornée est une lame de tissu conjonctif dense, orienté, transparente et avasculaire, revêtue sur chacune de ses faces par un épithélium. La cornée ne contient pas de vaisseaux sanguins. Sa nutrition est assurée par imbibition à partir de l'humeur aqueuse.

L'épithélium antérieur, pavimenteux stratifié non kératinisé, repose par sa face basale sur une membrane basale distincte de la membrane de Bowman. Sa surface apicale, tapissée de microplis retient un film aqueux de larmes humidifiant en permanence la cornée.
L'épithélium postérieur (souvent appelé endothélium), pavimenteux simple, repose sur une membrane basale épaissie qui n'est autre que la membrane de Descemet.
Le stroma est composé de collagène (sa demi-vie dans la cornée est de 100 jours), dense, occupe 90 % de la cornée entre les 2 épithéliums. Il est limité en avant par la membrane de Bowman et en arrière par la membrane de Descemet.


L'innervation sensitive de la cornée (par le nerf trijumeau, V) est très riche au niveau du stroma (sauf dans sa partie postérieure) et l'épithélium antérieur est pourvu de très nombreuses terminaisons nerveuses libres, d'où la sensibilité extrême de la cornée (réflexe cornéen).


Plusieurs facteurs rendent compte de la transparence de la cornée :
* la régularité et la finesse de l'épithélium antérieur, non kératinisé,
* l'absence de vaisseaux sanguins et lymphatiques (après une plaie de la cornée, le développement d'une vascularisation est un mécanisme de défense qui a comme effet négatif majeur d'être responsable d'altérations de la transparence de la cornée),
* l'organisation du stroma cornéen et, en particulier, de ses microfibrilles de collagène. Les microfibrilles de collagène sont en effet groupées en lamelles empilées parallèlement, entre lesquelles se disposent les fibroblastes du stroma, ou kératocytes, qui, par leurs prolongements pourvus de jonctions, forment un réseau cellulaire. A l'intérieur d'une lamelle, les microfibrilles de collagène sont toutes parallèles entre elles et s'étendent sur toute la longueur de la cornée ; elles sont disposées très régulièrement, à égale distance l'une de l'autre.


Le renouvellement des cellules épithéliales de la cornée est très rapide dans l'épithélium antérieur de la cornée : son renouvellement total (par mitoses des cellules des couches basales) se fait en 7 jours (alors que celui de l'épiderme a lieu en 19 à 35 jours). De ce fait, la réparation d'abrasions superficielles de la cornée limitées à l'épithélium est très rapide : une érosion de 2 millimètres carrés peut être recouverte en 24 heures, la surface totale d'une cornée en 4 à 7 jours.
Au contraire, le renouvellement des cellules de l'épithélium postérieur de la cornée procède avec une extrême lenteur dans les conditions normales.


L'HUMEUR AQUEUSE

L'humeur aqueuse est sécrétée par les procès ciliaires qui constituent la partie profonde des corps ciliaires. Ce sont des franges formées d'un axe conjonctif riche en vaisseaux et revêtu d'un épithélium cubique bistratifié. Cet épithélium est le prolongement vers l'avant de la rétine visuelle. Sa couche externe a la même structure que l'épithélium pigmentaire de cette dernière. Après avoir gagné la chambre antérieure de l'oeil qu'elle remplit, l'humeur aqueuse est résorbée au niveau de l'angle irido-cornéen par le canal de Schlemm qui se jette dans les veines choroïdiennes.


LE CRISTALLIN

Le cristallin est un massif épithélial transparent, non vascularisé. Ses cellules se caractérisent principalement par trois points :
1) elles ont la forme de longs prismes hexagonaux tassés les uns contre les autres et à grand axe grossièrement antéro-postérieur
2) leur noyau a en général disparu
3) leur cytoplasme contient des protéines spécifiques (ou cristallines) synthétisées sur place pendant la différenciation et se présentant en microscopie électronique sous forme de nombreux microfilaments. Le cristallin est relié par le ligament suspenseur du cristallin au corps ciliaire. Celui-ci, par le jeu de la contraction des muscles ciliaires contenus dans son stroma conjonctif et innervés par le parasympathique, peut ainsi modifier la forme du cristallin et permettre l'accommodation à la distance.

La transparence du cristallin repose également sur son absence de vascularisation, mais contrairement à la cornée, il est dépourvu de matrice extra-cellulaire et constitue un massif épithélial plein dont les cellules expriment intensément une protéine particulière : la cristalline.

LE CORPS VITRE:

Le corps vitré est un milieu liquide transparent, fait d'eau, de glycosaminoglycanes et de collagène. En microscopie électronique, il apparaît constitué de fins filaments répartis au sein d'une matrice extra-cellulaire amorphe.


L'IRIS

L'iris a une forme de disque perforé en son centre par la pupille. Sa face postérieure est revêtue par un épithélium bistratifié poursuivant l'épithélium des procès ciliaires (rétine pigmentaire). Le stroma irien, situé en avant de l'épithélium, est formé de tissu conjonctif qui prolonge le stroma du corps ciliaire et dans lequel on trouve :
1) deux muscles lisses responsables des variations réflexes ou synergiques du diamètre de la pupille : le dilatateur de la pupille (innervé par le sympathique) et le constricteur de la pupille (innervé par le parasympathique) ; la couche cellulaire antérieure de l'épithélium postérieur de l'iris est faite de cellules épithéliales dont la partie basale possède les caractères des cellules musculaires lisses, constituant ainsi le muscle constricteur de la pupille
2) de nombreuses cellules pigmentaires ; c'est l'abondance des mélanocytes dans le stroma conjonctif de l'iris, et en particulier sur sa surface antérieure, qui est responsable des différences génétiques de couleur des yeux. Lorsqu'il existe de nombreux mélanocytes, l'iris apparaît brun noir. En absence de mélanocytes, l'iris est bleu du fait de la coloration de la rétine pigmentaire qui se voit par transparence.

LA RETINE VISUELLE

La rétine visuelle est composée de deux feuillets, un feuillet externe pigmenté et un feuillet interne neuro-sensoriel.

Le feuillet externe de la rétine (ou rétine pigmentaire) est formé par un épithélium simple, fait de cellules pavimenteuses, hexagonales, synthétisant de la mélanine. Leur noyau est situé au pôle basal de la cellule, les grains pigmentés au pôle apical. Ces cellules sont rendues jointives par des systèmes de jonction inter-cellulaire (zonula occludens, zonula adhærens et parfois desmosomes). La face apicale de ces cellules présente des expansions qui enveloppent le segment externe des photorécepteurs. La face basale repose sur la membrane de Brüch qui réunit la choroïde à la rétine. Il existe une mélanogénèse active dans ces cellules tout au long de la vie. Cet épithélium pigmentaire de la rétine se poursuit au niveau de l'iris, dont il constitue la face postérieure.

Le feuillet interne (ou rétine neuro-sensorielle)
La structure réceptrice de la lumière est contenue dans le feuillet interne de la rétine. Ce feuillet est composé de sept couches successives adossées à l'épithélium pigmentaire.

1. La couche la plus externe de la rétine visuelle elle-même est formée par les prolongements sensoriels des cellules photoréceptrices (cônes et bâtonnets).
2. La couche sous-jacente (ou couche granulaire externe) représente les noyaux des photorécepteurs.
3. Dans la couche plexiforme externe, les cellules photoréceptrices réalisent des synapses avec les cellules bipolaires.
4. La couche granulaire interne est formée par les noyaux des cellules bipolaires, des cellules horizontales, des cellules amacrines et des cellules interplexiformes.
5. Les cellules bipolaires contractent des synapses avec les cellules ganglionnaires dans la couche plexiforme interne.
6. La couche des cellules ganglionnaires est formée par les noyaux de ces cellules.
7. Enfin, la couche la plus interne est constituée par les prolongements axonaux non myélinisés des cellules ganglionnaires qui se dirigent vers la papille pour former le nerf optique. Par ailleurs, il existe dans la rétine des cellules gliales appelées cellules de Müller.

LES PHOTORECEPTEURS

Qu'il s'agisse des cônes ou des bâtonnets, les photorécepteurs ont, à quelques détails près, une morphologie analogue, avec de la périphérie vers le centre du globe oculaire :

* L'article externe, très allongé et cylindrique pour les bâtonnets, plus court et conique pour les cônes, fait de disques membranaires aplatis empilés, supports des pigments visuels (rhodopsine pour les bâtonnets ; iodopsine pour les cônes) ;
* Le cil connectif, reliant l'article externe à l'article interne sous-jacent
* L'article interne, contenant le corpuscule basal d'où naît le cil connectif, un centriole, de nombreuses mitochondries et un volumineux appareil de Golgi
* Le corps cellulaire avec en son centre le noyau
* L'expansion interne, fine et plus ou moins longue, se terminant par un renflement présynaptique qui s'articule avec les dendrites des cellules bipolaires.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Jeu 26 Oct - 0:11

J'imprime, je lis tout ça dans mon plumard, et je te pose les questions demain.

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
The fradou
Maitre archiviste
Maitre archiviste


Masculin Posts : 1623
Age : 29
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là...

MessageSujet: Re: L'oeil   Jeu 26 Oct - 2:42

Hum Yus je te dirais en effet si je vois des bourdes, mais ceci est loin d'être ma spécialité, j'ai juste rapidement étudié le sujet pour mon TPE en terminale et fais de l'optique en physique, sur le domaine biologique je ne pourrais guère te corriger si erreur il y a. Smile

Pour ta remarque sur le minimum de connaissance et de vocabulaire à connaître, tu as mis le paquet au niveau des termes techniques de bio Smile
Par simple curiosité pourrait on connaitre le cursus que tu suis ? (à 20ans je suppose que tu es toujours dedans Laughing)

Tant qu'à faire je me permet aussi de te demander quelques développements, si c'est toujours dans ton domaine.
Je me rappelle que la répartition des capteurs sur la rétine est loin d'être homogène et qu'il existe certains zone spécifiques telles que macula et fovéa (bien qu'en ayant totalement oublié la definition), pourrais tu si c'est dans tes cordes rappeller cette répartition et ses conséquences sur les possibilités visiuelles Very Happy

_________________
Forum WiT : Top 15 flood
Co-leader du Duo du Flood Infernal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florinou
Maître Boulet
Maître Boulet


Masculin Posts : 3910
Age : 30
Localisation : Dtc

MessageSujet: Re: L'oeil   Jeu 26 Oct - 10:15

Oula ca à l'aire interessant tout ca mais ca à l'aire bien long à lire.... Je lis ca dès que j'ai un petit momant Promis.
Ca fait plaisir de voir un exposé qui à l'aire très bien fait en tout cas merci Yus Wink

_________________


http://www.erepublik.com/fr/referrer/floripoux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Jeu 26 Oct - 10:51

The fradou a écrit:
Hum Yus je te dirais en effet si je vois des bourdes, mais ceci est loin d'être ma spécialité, j'ai juste rapidement étudié le sujet pour mon TPE en terminale et fais de l'optique en physique, sur le domaine biologique je ne pourrais guère te corriger si erreur il y a. Smile

Pour ta remarque sur le minimum de connaissance et de vocabulaire à connaître, tu as mis le paquet au niveau des termes techniques de bio Smile
Par simple curiosité pourrait on connaitre le cursus que tu suis ? (à 20ans je suppose que tu es toujours dedans Laughing)

Tant qu'à faire je me permet aussi de te demander quelques développements, si c'est toujours dans ton domaine.
Je me rappelle que la répartition des capteurs sur la rétine est loin d'être homogène et qu'il existe certains zone spécifiques telles que macula et fovéa (bien qu'en ayant totalement oublié la definition), pourrais tu si c'est dans tes cordes rappeller cette répartition et ses conséquences sur les possibilités visiuelles Very Happy

[hors sujet]Mon TPE en terminale traitait de la théorie des cordes[/hors sujet]

Je pense dans ce cas que tu pourras me corriger lorsque je commencerai le chapitre concernant les dioptres.
Oui pour les termes techniques, mais je n'ai pas trop le choix parfois, aussi n'hésitez pas si un mot vous gêne, à vrai dire je ne me rend pas compte des mots difficiles. Mais je supppose que les termes techniques doivent surtout être dans la partie histologie, c'ets pour ca que j'ai hésité à mettre cette partie, car tout le monde ne voit pas de quoi je parle quand je dis épithélium kératinisé pavimenteux...
Cursus médical, 3 ème année de médecine DCEM 1. Et l'ophtalmologie est un domaine que j'aime bien comme la cardiologie.

Pour répondre à ta question, oui en effet la répartition des capteurs sur la rétine n'est pas homogène, il est vrai que j'aurai du en parler dans cette partie.
Donc les 2/3 postérieur de la rétine possèdent des récepteurs on parle alors de rétine visuelle, le 1/3 antérieur n'est pas visuel. La zone située entre ces deux rétine s'appelle l'ora serrata.
Concernant les zones spécialisées:

+ La macula lutea, ou tache jaune, est la zone de la rétine caractérisée par une concentration maximale de cônes.
La macula contient en son centre une petite dépression, la fovéa centralis: zone mince, elle a la particularité d'être dans l'axe optique, il n'y a pas de vaisseaux à ce niveau, sa vascularisation est assurée en profondeur par la choroïde. Cette zone n'est constitué que de cônes, c'est la zone de l'acuité visuel. Tout processus détruisant la macula atteint l'acuité visuelle, mais c'est aussi la zone de vision des couleurs.

+ En périphérie la vision est moindre, le pouvoir séparateur est plus faible, mais la sensibilité est meilleur

+ La papille ou tache aveugle: e lieu d'émergence des vaisseaux rétinien, départ des fibres optiques formant le nerf optique.

Pour les conséquences sur les possibilités visuelles: fovéa permet de voir les couleurs aussi si tu détruis cette zone ton acuité visuelle baisse.
Pour illustrer cela, prenons le cas d'une OACR (Occlusion de l'artère centrale de la rétine). Les patients décrivent une baisse d'acuité visuelle brutale. Certains patients décrivent à l'interrogatoire un ou plusieurs épisodes antérieurs d'amaurose fugace. A l'examen, l'acuité visuelle est effondrée, le plus souvent limitée à une perception lumineuse.
Dès les premières minutes suivant l'occlusion artérielle, la pupille est en mydriase aréflective : le réflexe photomoteur direct est aboli, le réflexe photomoteur consensuel à l'éclairement de l'oeil sain conservé. Dans les tous premiers instants, la rétine peut avoir encore un aspect normal, mais il existe un rétrécissement diffus du calibre artériel et parfois un courant granuleux. Ce n'est que dans les heures qui suivent qu'apparaît un oedème blanc rétinien ischémique traduisant la souffrance ischémique des couches internes de la rétine. La fovéla, qui n'est vascularisée que par la choroïde, garde sa coloration normale et apparaît plus rouge par contraste avec tout le reste de la rétine d'aspect « blanc laiteux » (« tache rouge cerise de la macula »).

Le reste de la rétine permet la vision nocturne du fait des bâtonnets et de la particularité des connections, mais ceci sera développé dans la partie transduction.

Je ne développe pas plus les pathologies, même si c'est très interessant, là c'était pour montrer ce qui se passe si on a une occlusion.

Aide pour le vocabulaire:
L'amaurose fugace: veut dire une perte de vision temporaire. Ceci affecte un œil, sans douleur. Cette condition est généralement décrite comme "un voile qui est devant l 'œil ". Le voile noir peut durer plusieurs minutes, puis la vision est restaurée.
Je parlerai du réfexe consensuel dans la partie traitant des voies optiques.
Ischémie: Une ischémie est la diminution de l'apport sanguin artériel à un organe. Cette diminution entraîne essentiellement une baisse de l'oxygénation des tissus de l'organe en deçà de ses besoins (hypoxie), et la perturbation, voire l'arrêt de sa fonction.
Mydriase:Dilatation pupillaire.
Myosis: contraction pupillaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Ven 27 Oct - 1:00

J'ai des questions, mais je n'ai pas le temps dans l'immédiat, je te poserais tout ça demain (si j'ai le temps =D)

bravo pour toutes ces infos.

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
Asgorath
Elève Avancé
Elève Avancé


Féminin Posts : 653
Age : 29
Localisation : BHC / Salle de Torture

MessageSujet: Re: L'oeil   Ven 27 Oct - 14:55

Shocked

Chapeau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Sam 28 Oct - 21:16

Les voies visuelles:


Voies visuelles:

Les stimuli lumineux parviennent à la rétine, organe récepteur de la vision. Le système de conduction débute par le nerf optique et se poursuit par le biais de tractus optique qui formeront des radiations optiques qui iront se terminer dans le cortex occipital.
Nous pouvons décomposer le champs rétinien et le champs visuel en 5 cadrans:
un temporal supérieur
un temporal inférieur
un nasal supérieur
un nasal inférieur
zone centrale correspondant à la macula.



La fusion des images:

Les deux yeux sont distants de 10 cm, et ont un axe optique décalé de 7°, or nous percevons une image unique. Pour cela deux conditions:
+ Cette axe optique doit être fixe dans toutes les directions du regard, c'est le rôle de l'oculo-motricité.
+ Fusion cérébrale des deux images: elle s'exercera au niveau de la partie postérieur du corops calleux: le splénium


http://www.mut.ac.th/~vet/Anat-html/nervous/nervous_html_m6a63865b.jpg (image très grande d'où le lien)


Le nerf optique:

Il est constitué par des axones des cellules ganglionnaires situées dans la rétine, c'est le deuxième neurone de la voie. Le 1er neurone étant la cellule bipolaire qui relie les cellules photorécéptrices aux cellules ganglionnaires.
Les axones de ces cellules convergent de la rétine vers un point unique, la papille du nerf optique. Cette zone n'est pas recouverte de rétine, elle forme donc une tache aveugle.
Le nerf optique s'échappe du pôle postérieur du globe, les axones de ce nerf se divisant en 5 faisceaux, c'est à dire autant que de cadrans.
Dès lors que ce nerf est sortit du globe, il pénètre à l'étage moyen de la base du crâne, au dessus de l'hypophyse, et il fusionne avec le nerf optique contro latéral formant ainsi un chiasma.
Le faisceau maculaire de chaque côté se divisera en deux, et se distribuera aux deux lobes occipitaux. Les faisceaux nasaux provenant du champs rétinien nasal vont croiser au niveau du chiasma, ce qui n'est pas le cas des faisceaux temporaux qui eux resteront homolatéraux.
Deux bandelettes optiques vont faire suite au chiasma formant deux tractus optique.
Ces tractus contournent latéralement le mésencéphale et se termineront dans le corps géniculé latéral.
80% des fibres feront relais à ce niveaux tandis que 20% se connecteront aux coliculis supérieurs permettant ainsi un réflexe photomoteur.
A partir des corps géniculés latéraux s'étaleront les radiations optiques, les axones partant de ces corps formeront une boucle vers l'avant dans le lobe temporal puis repartiront vers l'arrière au contact du ventricule latéral et de sa corne occipital pour faire relais dans le cortex ocipital primaire: Aire 17.



Cette aire 17 se répartit de part et d'autre de la fissure calcarin, à ce niveau deux lèvres une supérieur et une inférieur recevront respectivement les faisceaux supérieur des champs nasaux ou temporaux et les faisceaux inférieur de ces même champs.
Les fibres maculaires quant à elle feront synapse dans la partie la plus postérieur de cette fissure calcarin, sur les deux lèvres.
Autour de cette aire 17 s'organise une aire 18 et une aire 19. Ce sont des aires associatives, c'est à dire que ce sont elles qui vont nous permettre de reconnaitre tel ou tel objet, en effet ces aires sont la banque visuelle constituée depuis la naissance.



Ce schéma représente le trajet des voies visuelles depuis l'oeil jusqu'au cortex occipital. En grisé les zones aveugles.
Exemple: cas A:
Lésion du nerf optique: cécité monoculaire

Dans le cas B: lésoin au niveau du chiasma, les fibres nasal sont touchés, d'où Hémianopsie bitemporale:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seb
Zentintin
Zentintin


Masculin Posts : 7096
Age : 34

MessageSujet: Re: L'oeil   Sam 28 Oct - 21:26

Salut,

En ce qui me concerne, j'ai une petite question:

Il semblerait que si l'on dirige un rayon laser vers un oeil, celui-ci perdrait rapidement bon nombre de cellules nerveuses. Toutefois, j'aimerai savoir quel est le taux de perte à la seconde...???? (130 millions de cellules nerveuses dans la rétine selon ton exposé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Sam 28 Oct - 21:49

Là c'est assez technique comme question, et pour te répondre franchement je n'en ai pas la moindre idée, je sais juste que le laser peut occasionner des dommages irréversibles pour l'oeil.

http://wwwitsp1.suva.ch/sap/its/mimes/waswo/99/pdf/66049-f.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The fradou
Maitre archiviste
Maitre archiviste


Masculin Posts : 1623
Age : 29
Localisation : Il est passé par ici, il repassera par là...

MessageSujet: Re: L'oeil   Dim 29 Oct - 16:15

Très bien le schema avec les deficiences en fonction de la zone de lésion, ca permet de très bien se représenter quelle information transite où Smile

_________________
Forum WiT : Top 15 flood
Co-leader du Duo du Flood Infernal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Lun 30 Oct - 17:31

Après plusieurs relecture je n'ai finalement pas vraiment de questions, c'est certe assez complexe et je ne comprends pas tout comme is on me parlait de c++ ou de clé de nuque, mais suffisament pour éclairer la lanterne d'ignorance qui stagnait sans huile dans une partie de mon cerveau =)


Merci Yus, et +2 barettes pour cet excellent taff.

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Lun 30 Oct - 18:06

de rien et merci pour les barrettes, petite remarque il manque la partie dioptrie. Je la développerai plus tard quand j'aurai un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Lun 30 Oct - 18:15

Peux tu expliquer ce qu'est la myopie, l'astigmatie (ort.?), l'hypertrophie, le strabisme ?

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Lun 30 Oct - 22:42

La lumière traverse successivement avant d'interagir avec la rétine: la cornée, l'humeur aqueuse, le cristallin et le corps vitré.
Rappelons quelques notions:

+un dioptre est la surface de séparation de deux milieux transparents de propriétés optiques différentes, caractérisé par un indice de réfraction (n). Les dioptres de l'oeil sont approximativement sphérique.

+Convergence: dans le cas d'un dioptre plan convexe: les rayons lumineux initialement parallèles convergent en un point situé sur l'axe optique: le foyer image (Fi)

+Divergence: Dioptre plan concave, les rayons lumineux initialements parallèle divergent: foyer image virtuel.

+Proximité: Position d'un point sur un axe optique exprimée par l'inverse de la distance le séparant de l'origine. L'unité de proximité: m-1 ou Dioptrie.

Les dioptres sphériques de l'oeil sont en pratique:
+ la cornée dans son ensemble: plan convexe, convergent, + 42D
+ le cristallin dans son ensemble : bi convexe, convergent, + 18D

A quoi correspond "+18D", c'est la puissance basale "non accommodée", qui permet de voir net de loin, c'est à dire de l'infini jusqu'à 5m de l'oeil.
Pour permettre une vision nette de près, la puissance du cristallin peut augmenter de 15D au maximum: c'est le phénomène d'accommodation.

Quels sont les caractéristiques dioptriques de l'oeil normal:
c'est un système convergent de puissance basale 60D plus ou moins 2D, son diamètre antéro-postérieur est de 24mm.
De plus le foyer image (Fi) est projeté sur la rétine.

Définissons maintenant les conditions de vision normale:

Stigmatisme: Un objet ponctuel doit donner une image ponctuelle, le stigmatisme est assurée par la symétrie de révolution sphérique des dioptres oculaires en particulier du dioptre cornéen antérieur.

Emmétropie: Un objet ponctuel à l'infini doit donner une image ponctuelle située sur la rétine. La rétine et l'infini sont le conjugué l'un de l'autre.

Le foyer image doit se trouver sur la rétine, le conjugué de la rétine doit se trouver à l'infini et s'appelle le rémotum (R).
D'emmétropie est assurée par des valeurs harmonieuses de la puissance dioptrique basale de l'oeil et son diamètre antéro-postérieur.
C'est à dire que pour une puissance de +60D, le diamètre devra être de 24mm, si par contre la puissance et entre +60D et +62D, alors le diamètre devra être légèrement inférieur à 24mm.

Ainsi lorsque ces conditions ne sont pas réalisés on parle d'amétropie: myopie ou hypermétropie.

Principe d'accomodation:

Un objet ponctuel proche de l'oeil émet des rayons lumineux divergents. Si puissance de l'oeil est fixe, l'image ponctuelle de cet objet se formerait en arrière de la rétine et l'image rétinienne serait floue, on parle alors de cercle ou tâche de diffusion. Ainsi pour amener cette image sur la rétine, la puissance du cristallin augmentera, c'est l'accommadation.
Lorsque l'accommodation est maximale, le conjugué de la rétine s'appelle le proximum (P): point le plus proche de l'oeil pouvant être perçue de façon nette.

Pour une vision nette l'objet doit être située entre le rémotum et le proximum ( qui varie selon les personnes de 7 à 33 cm)
La vision sera floue entre P et l'oeil.

A noter que pour un oeil amétrope, la vision sera nette entre R et P, mais ceux ci seront positionnées différemment par rapport à un oeil emmétrope.

Les troubles:

La presbitye:

Correspond à un défaut d'accommodation. L'amplitude maximale d'accommodation (Amax) correspond à la proximité du R moins la proximité du P, elle est de + 15D chez le jeune, et diminue avec l'âge
(Amax en dioptrie)

Exemple:
Pour un Amax de +15D, l'oeil voit net jusqu'à 7cm de l'oeil.
Pour un Amax de + 3D, l'oeil voit net jusqu'à 33cm de l'oeil.

Lorsque Amax est inférieur à +3D (supérieur à 33 cm), l'oeil est presbyte.



Les amétropies sphériques: myopie et hypermétropie.

L'oeil amétrope ne présente pas Fi sur la rétine et son R à l'infini. Ces amétropies peuvent être pures ou associées à un astigmatisme.

Myopie:

c'est un oeil avec une puissance basale trop forte, parce qu'il est soit trop puissant pour sa longueur , soit trop long pour sa puissance. En ce cas Fi est situé en avant de la rétine, et R est en avant de l'oeil à une distance finie et non à l'infine.


Hypermétropie:

C'est un oeil de puissance basale faible parce que soit trop court pour sa puissance, soit insuffisamment puissant pour sa longueur. En ce cas, Fi est situé en arrière de la rétine sur l'axe optique. L'image rétinienne est à l'infini. R est sur l'axe optique en arrière de l'oeil, à distance finie.


Quels sont les causes et origines des amétropies sphériques ?
Elles peuvent être :

+axiles, en ce cas la longueur est en cause (trop long ou trop court)

+de puissance

+de courbure: le rayon de courbure est en cause, ce rayon sera plus petit chez un myope, plus grand chez un hypermétrope.

+d'indice: principalement le cristallin en cause.
si n augmente: myopie (ex: cataracte débutante)
si n diminue: hypermétropie

Que voit les amétropes?

Myope:
vision de loin floue au delà du R , le P est rapproché de l'oeil performant. Le degré de myopie est défini par la proximité du R

Exemple, pour un degré de myopie de -2D, le R sera situé à 0.5m de l'oeil et donc la gène visuelle se fera ressentir dès lors que le sujet voudra regarder au delà de 0.5m.

Hypermétrope:
Pour la vision de loin; le R est ramené à l'infini par l'accommodation, de ce fait le P est éloigné de l'oeil et donc le sujet à des difficultés à voir de près.
A noter que le sujet hypermétrope sollicite en permanence son accommodation.
Le degré d'hypermétropie est exprimée par la proximité du R.

Exemple:
pour un degré d'hypermétropie de +5D, la position initiale du R en arrière de l'oeil est de 0.2m, en accommodant R est ramené à l'infini. Il reste donc une accommodation de (10-5=5D). Le sujet aura une gène visuelle entre l'oeil et 0.2m .


L'astigmatisme:

L'image sur la rétine correspondra à de petits segments de droites verticales ou horizontales.

On définit un astigmatisme régulier: absence de révolution sphérique mais forme d'organisation géométrique avec 2 méridiens principaux:
un vertical, le plus courbe et le plus puissant
un horizontal, moins courbe moins puissant.

Entre ces deux méridiens, il y a de nombreux méridiens intermédiaires dont la courbure et la puissance varient progressivement.

On définira d'autres astigmatismes:
+ inverse : méridien horizontal plus puissant
+ oblique : méridiens principaux obliques
+ irrégulier: absence axe de symétrie

La réfraction dans un oeil astigmate:

Rappel : dans un oeil stigmate, le faisceau réfracté est de forme conique.
Pour un oeil astigmate, il n' y a pas de Fi ponctuel sur la rétine, mais deux focales F1 et F2, qui sont des petits segments de droites perpendiculaires à l'axe optique et au méridien principal qui leur donne naissance.

Le faisceau réfracté ne présente pas une forme conique, mais une forme conoïde (conoïde de Sturm)



Strabisme:

Le strabisme est un défaut d'action des muscles de l'oeil causé par un déséquilibre de leur force musculaire. Le strabisme est convergent lorsque la déviation de l'œil se fait en dedans (ésotropie) et divergent lorsqu'elle se fait en dehors (exotropie).

************
N'ont pas été détaillé les méthodes de corrections, l'anatomie des annexes de l'oeil notamment les muscles oculomoteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
The Grand GrandMaster
The Grand GrandMaster


Masculin Posts : 6279
Age : 37

MessageSujet: Re: L'oeil   Mar 31 Oct - 15:56

Un grand merci et bravo Yus !

Tu fais un autre exposé quand tu veux !

_________________
GrandCornu Misanthrope coërcitif

Fondateur WiT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witistyrannic.realbb.net
Seb
Zentintin
Zentintin


Masculin Posts : 7096
Age : 34

MessageSujet: Re: L'oeil   Mer 1 Nov - 15:22

Oui oui,

Chapeau...

:thx:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ergrim
Fournisseur de lait fraise
Fournisseur de lait fraise


Masculin Posts : 2982
Age : 38
Localisation : Sur le dos d'HR faisant du rodéo ^^

MessageSujet: Re: L'oeil   Sam 4 Nov - 7:33

Quels sont les techniques (les couts et les remboursements egalement si tu as l'info) pour corriger définitivement une myopie.

On m'a parlé du procédé Exymer, peux tu m'en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yus
Visiteur
Visiteur


Masculin Posts : 14
Age : 31

MessageSujet: Re: L'oeil   Sam 4 Nov - 13:11

Pour la myopie, il faut placer devant l'oeil des verres divergents.

Les lunettes

Les lentilles de contact

Déposées sur l'oeil, elles permettent de minimiser la puissance de la correction et d'améliorer le champ visuel.

De nombreux matériaux permettent d'équiper des yeux myopes en respectant la physiologie de la cornée.


La chirurgie réfractive

Actuellement dominée par la photo-ablation au laser Excimer pour les myopes faibles ou moyennes.

Pour la myopie forte, en l'absence de complications rétiniennes:

+ extraction du cristallin clair avec remplacement par un implant intraoculaire de puissance adaptée à la fois au degré de myopie et à l'absence du cristallin
+ introduction dans l'oeil phake (phake = qui possède son cristallin), sans extraction du cristallin, d'un implant intraoculaire de puissance négative équivalente au degré de myopie.

Ces techniques chirurgicales restent exceptionnelles, elles doivent être discutées.
Voilà juste une trame, je détaillerai après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oeil   Aujourd'hui à 8:58

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oeil critique?
» Clin d'oeil de Bli² ? ...
» Clins d'oeil et humour [spoiler à différents étages]
» Script PHP de mise à jour des clins d'oeil
» Elrohir et Oeil de Nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WiT :: Partie Publique :: Amphithéâtre-
Sauter vers: